Comment vendre sa maison au meilleur prix ?

 

C’est bien le cas de le dire, c’est la question en or. Comment mieux vendre sa maison ? Et comment vendre sa maison au meilleur prix et s’assurer ainsi de pouvoir concrétiser ses prochains projets ? Le marché de l’immobilier étant particulièrement tendu dans les métropoles françaises, les prix de vente sont généralement à la hauteur pour les propriétaires vendeurs.

 

Toutefois, il arrive encore qu’il soit particulièrement difficile de vendre au meilleur prix. Dans cet article, nous dressons la liste de quelques astuces pour vous permettre d’éviter ce cas de figure déplaisant. C’est parti !

 

Comment vendre sa maison au meilleur prix ?

 

Peaufinez vos arguments de vente

 

Au cas où vous en doutiez encore, sachez que la négociation est partie prenante du processus de vente immobilière. Une négociation ratée peut vous faire perdre de quelques milliers à quelques dizaines de milliers d’euros sur le prix de vente final de votre bien. Aussi pour vendre au meilleur prix, vous devez avant tout vous préparer à la négociation.

 

En la matière, les acheteurs peuvent être plus ou moins agressifs mais rappelez-vous : c’est vous qui avez le contrôle. Ci-dessous, quelques conseils pour vendre au meilleur prix :

  • Ne laissez pas paraître votre impatience quant à la vente. Et oui : l’acquéreur potentiel repèrera que le temps presse et en profitera peut-être pour faire une offre plus basse que le prix du marché. D’ailleurs, il y a fort à parier qu’il se sera renseigné sur la date de mise en vente de votre maison et qu’il vous questionne à ce sujet.
  • Réfléchissez à vos arguments de vente. Vous devez avant tout être objectif(ve) sur les points négatifs de votre habitation pour réussir à apporter une réponse concrète aux arguments de votre acheteur. A chaque argument, vous devez avoir un contre-argument ou savoir comment mettre en valeur de façon subtile un avantage compensatif de votre habitation. S’il y a des travaux à prévoir dans votre logement, vous pouvez faire mouche en les faisant estimer au préalable par un professionnel. Ainsi, vous pourrez maîtriser la marge de négociation envisageable.
  • Renseignez-vous sur les prix du marché et les biens en vente à proximité. Vous pouvez être sûr(e) que votre acheteur aura pris le temps de se renseigner à ce sujet ! Il s’agit de l’un des arguments phares de la négociation immobilière.
  • Gardez votre calme. Comme dit précédemment, la négociation fait généralement partie de la vente immobilière. Nul besoin donc, de prendre la proposition de l’acheteur comme une attaque personnelle ! Cette phase doit être menée dans la bonne entente. Vous êtes bien sûr en droit de refuser catégoriquement une proposition que vous jugez indécente par rapport à la valeur du bien sur le marché.

 

Vendez votre bien aux enchères !

 

Si vous n’êtes pas encore au fait de l’enchère immobilière, cela devrait bientôt changer. Et oui ! Les enchères traditionnelles ou en ligne permettent désormais de vendre rapidement votre habitation, au meilleur prix. Comment ? Tout simplement en mettant en concurrence plusieurs acheteurs potentiels. Ceux-ci visualisent directement la concurrence présente sur votre bien et sont donc moins enclins à négocier. Au contraire, ceux-ci sont incités à surenchérir pour éviter que votre maison ne leur passe sous le nez ! Vous n’êtes pas à l’abri d’une jolie surprise… Car contrairement aux idées reçues, les enchères immobilières permettent de vendre un bien au prix le plus juste, c’est à dire au prix du marché à un instant T, en confrontant directement l’offre et la demande.

 

Si ce concept vous est inconnu, rassurez-vous : les enchères immobilières en ligne sont tout à fait sécurisées et vous mettent en relation avec des acheteurs sérieux uniquement : pas de risque de perdre votre temps !

 

Enfin, l’une des caractéristiques de l’enchère est sa délimitation dans le temps : vous avez l’assurance de réaliser votre vente plus rapidement que via les processus traditionnels. A vous de juger.

 

 

Réalisez plusieurs estimations immobilières

 

Cette étape est indispensable pour estimer le juste prix de votre bien. Attention : on parle bien ici du juste prix et non pas forcément du prix “idéal” auquel vous aimeriez vendre ! Souvent, sans un accompagnement professionnel, il est facile de se laisser dépasser par ses émotions et de gonfler la valeur réelle de votre logement. Ce prix est alors plus affectif qu’il n’est juste. Pour éviter cela, faites appel à plusieurs professionnels de l’immobilier ! Outre les agents, vous pouvez vous diriger vers un notaire. Celui-ci vous donnera selon vos besoins un “avis de valeur” immobilière ou réalisera une expertise détaillée du logement. Enfin, vous pouvez également réaliser une estimation en ligne via des sites dédiés.

 

Attention ! Certaines agences immobilières vous proposeront des estimations gratuites. Si cela est souvent une bonne idée, il ne faut pas toujours s’y fier aveuglément. Les estimations peuvent être gonflées pour vous inciter à signer un mandat exclusif. La meilleure option, c’est de diversifier les estimations et de les comparer. Alors, vous pourrez très facilement déterminer le meilleur prix pour votre logement.

 

Par la suite, les stratégies diffèrent. Allez-vous partir sur un prix plus faible de sorte de vendre rapidement ? Vous pouvez également choisir le prix le plus élevé estimé pour votre domicile puis envisager le cas échéant une petite négociation. Anticiper la marge de négociation est de toute façon une bonne pratique si vous souhaitez vendre rapidement et sans mauvaise surprise.

 

A présent, vous en savez plus sur les façons de vendre au juste prix. Cela passe par une estimation aux petits oignons et dénuée d’affectif. Vous entourer des bons professionnels est indispensable, mais ils ne pourront pas tout faire pour vous ! Préparez-vous aussi pour les futurs échanges avec vos potentiels acquéreurs.

 

A lire également :

 

Comment vendre sa maison rapidement ?